Techniques Black Hat SEO : Tout ce que vous devez savoir

L’optimisation pour les moteurs de recherche (SEO) joue un rôle crucial dans la génération de trafic vers votre site. Cependant, l’utilisation de méthodes sournoises et louches (connues sous le nom de tactiques SEO black hat) pour améliorer votre classement peut entraîner des pénalités de la part des moteurs de recherche. Par conséquent, il est essentiel de comprendre quelles pratiques sont considérées comme mauvaises et doivent être évitées. Dans cet article, nous examinerons de plus près le référencement Black Hat et comment il peut nuire à votre site Web, à votre classement et à votre réputation. Nous discuterons ensuite de certaines des mauvaises pratiques les plus courantes et vous montrerons comment les éviter. Commençons !

Qu’est-ce que le référencement Black Hat ?

Black hat SEO est un terme qui décrit les pratiques sournoises ou contraires à l’éthique utilisées pour améliorer le classement d’un site Web dans les moteurs de recherche. Il contraste avec le white hat SEO, qui englobe des techniques approuvées et recommandées par les moteurs de recherche.

Google et d’autres moteurs de recherche ont des consignes aux webmasters (Webmaster Guidelines) que les propriétaires de sites et les développeurs Web doivent suivre lors de l’optimisation de leur contenu. Tout écart à ces règles peut entraîner une pénalité.

Plusieurs pratiques néfastes peuvent pénaliser votre site, que vous les utilisiez sciemment ou non. L’une des tactiques les plus courantes est le bourrage de mots clés. Les utilisateurs jonchent leur contenu avec les mêmes mots-clés pour gagner les premières places dans les pages de résultats des moteurs de recherche (SERP). Cette pratique rend le contenu difficile à lire et diminue son utilité pour les lecteurs, souvent au point d’être incompréhensible.

Comme vous le savez probablement déjà, les moteurs de recherche tels que Google utilisent des algorithmes pour fournir un contenu pertinent aux utilisateurs en fonction de leurs requêtes de recherche. Ces algorithmes de recherche sont constamment mis à jour et améliorés. Et cela signifie qu’ils s’améliorent également dans la détection des tactiques de référencement Black Hat telles que le bourrage de mots clés et d’autres comportements de spam.

Une pénalité de Google entraîne normalement une baisse significative de votre classement. Alternativement, le moteur de recherche peut supprimer complètement votre site Web des résultats de recherche. Ce scénario se produit généralement lorsqu’une mise à jour d’algorithme identifie de mauvaises pratiques de référencement sur votre site.

S’il est possible de revenir dans les bonnes grâces de Google, il faut beaucoup de travail pour se remettre d’une pénalité. Il est beaucoup plus facile et préférable de ne jamais se mettre du tout dans cette position. Par conséquent, il est préférable de se renseigner sur les pratiques du chapeau noir afin de savoir comment les éviter complètement.

10 techniques de référencement Black Hat à éviter

Comme nous venons de le dire, l’utilisation de tactiques sournoises pour grimper à la première place de Google peut entraîner une pénalité. Même si vous les utilisez par inadvertance, de mauvaises pratiques de référencement peuvent nuire à votre classement et réduire les chances que les utilisateurs découvrent votre site Web. Dans cet esprit, examinons les techniques de référencement Black Hat les plus courantes et comment les éviter !

1. Bourrage de mots clés cachés

Comme mentionné précédemment, le bourrage de mots clés consiste à remplir une page avec la phrase pour laquelle vous souhaitez vous classer. Alors que les mots-clés aident les moteurs de recherche à comprendre de quoi parle votre contenu, leur utilisation excessive peut vous causer des ennuis.

Comme vous pouvez le constater, l’utilisation répétée des mêmes termes peut rendre votre texte peu naturel. Cela peut également donner à votre site une apparence de spam (parce qu’il l’est).

Les moteurs de recherche sont très efficaces pour détecter le bourrage de mots clés et pénalisent les contrevenants en n’affichant pas leur contenu. Par conséquent, vous voudrez utiliser les mots-clés de manière modérée et naturelle. Nous vous recommandons d’utiliser un plugin tel que Yoast SEO ou Rank Math pour surveiller l’utilisation de vos mots clés :

En plus de donner des suggestions pour optimiser votre site Web, Yoast vous indique également si vous exagérez votre référencement. Par exemple, il mesure la densité de vos mots clés dans un article. Il vous avertit également si vous avez déjà utilisé ce même terme de recherche sur une autre page.

 

2. Acheter des backlinks

Les moteurs de recherche utilisent également des backlinks pour classer votre contenu. Si Google constate qu’il existe de nombreux sites Web externes contenant des URL vers vos publications et vos pages, il vous considérera comme une source faisant autorité et digne de confiance. Cela peut aider à améliorer votre classement dans les SERP. Certains utilisateurs profitent de ce signal de classement en vendant des emplacements de liens sur leurs sites. Dans cette configuration, d’autres propriétaires de sites peuvent payer pour qu’un propriétaire de site place un lien vers leur contenu.

Cependant, si quelqu’un vend ces liens à de nombreux utilisateurs, les moteurs de recherche pourraient marquer leur site comme spam. De plus, l’achat de liens va à l’encontre des consignes aux webmasters de Google, et vous pourriez recevoir une pénalité pour cela.

Heureusement, il existe de meilleures façons de créer des backlinks vers votre site. Par exemple, vous pouvez écrire des messages d’invités pour d’autres sites Web et inclure une URL pertinente vers l’un de vos messages. Vous pouvez également travailler avec d’autres blogueurs sur des articles collaboratifs, contacter si vous remarquez un lien brisé sur un site pour suggérer le vôtre en remplacement, etc.

 

3. Rotation d’articles

Une autre chose à surveiller est la rotation des articles. Semblable au plagiat, cette pratique consiste à copier des messages publiés sur d’autres sites Web. Spinning signifie réutiliser les mêmes idées et reformuler des paragraphes entiers. Certains rédacteurs peuvent même utiliser des outils de paraphrase basés sur l’IA pour produire des articles pour leurs blogs.

Cependant, il est important de noter que Google pénalise le contenu dupliqué ou copié. De plus, certains éditeurs pourraient intenter des poursuites judiciaires contre les utilisateurs qui plagient leur contenu. (Il vole littéralement du matériel protégé par le droit d’auteur.)

Bien sûr, il est presque impossible d’écrire sur des sujets que personne d’autre n’a encore abordés. Que vous écriviez un article sur les meilleures techniques de référencement ou sur les attractions incontournables de Paris, il existe probablement déjà des dizaines d’articles avec les mêmes suggestions.

Par conséquent, vous voudrez vous assurer que vous écrivez des articles en utilisant votre propre voix. Vous pouvez également améliorer vos propres publications existantes en fournissant des idées supplémentaires et en utilisant des photos originales. Retravailler votre propre contenu et le mettre à jour peut obtenir de bien meilleurs classements SERP que de voler celui de quelqu’un d’autre.

 

4. Utilisation abusive du balisage de schéma

Le balisage de schéma permet aux moteurs de recherche de mieux comprendre de quoi parle votre contenu. Lorsque vous ajoutez ce code à votre site, vous obtenez des extraits enrichis de vos pages dans les SERP :

Les extraits enrichis sont des résultats de recherche qui contiennent des informations supplémentaires, telles que les notes et les prix des produits. Ces extraits ont tendance à avoir des taux de clics (CTR) plus élevés que les liens standard. Par conséquent, l’ajout d’un balisage de schéma à vos pages peut aider à augmenter votre trafic organique et vos conversions.

Cependant, vous ne voulez pas en faire trop. Essayer d’entasser beaucoup de mots-clés dans votre balisage de schéma peut vous pénaliser. De plus, certains propriétaires de sites Web peuvent essayer de tromper les utilisateurs en fournissant des informations inexactes. Par exemple, un vendeur peut publier de fausses critiques de produits et ajouter des données structurées pour afficher ces notes positives.

Ce type d’abus de données peut nuire à votre classement. Par conséquent, nous vous recommandons de suivre les directives de Google relatives aux extraits enrichis lors de l’optimisation de votre contenu. (Google’s rich snippet guidelines )

 

5. Webrings ou réseaux de blogs privés

Les webrings, ou réseaux de blogs privés (PBN), sont des groupes de sites Web liés les uns aux autres. Ils sont conçus pour créer une autorité de domaine et améliorer le classement de chaque site dans Google.

Par exemple, vous pouvez créer cinq blogs de voyage, chacun se concentrant sur un créneau ou un sujet spécifique. Ensuite, vous pouvez ajouter régulièrement des liens vers et depuis ces sites lorsque vous écrivez des articles.

Cette méthode peut sembler être un moyen facile de créer des backlinks. Et c’était le cas ! Cependant, les PBN enfreignent les consignes de qualité des webmasters de Google et peuvent entraîner des pénalités de classement. Il y a quelques années, Google a pris des mesures directes contre les PBN, et si le moteur de recherche pense que votre contenu en fait partie, vous aurez un énorme trou pour vous creuser.

Bien sûr, vous pouvez créer un lien vers votre propre contenu à partir d’autres sites que vous possédez. Mais vous voulez vous assurer qu’il ne s’agit pas d’un énorme groupe de sites Web similaires qui ne font que canaliser le trafic entre eux.

Comme mentionné précédemment, il existe des moyens plus éthiques d’obtenir des liens vers votre site. Par exemple, vous pouvez contribuer à des publications originales sur des sites Web tiers. De plus, si vous avez de nombreux articles de haute qualité sur votre site, d’autres blogueurs créeront volontiers des liens vers vos articles dans leur contenu, car ils apportent de la valeur par eux-mêmes.

6. Spam de commentaire de votre blog

Vous connaissez peut-être déjà le spam de commentaires si vous gérez un blog. Parfois, les utilisateurs publient des commentaires contenant des liens vers leurs pages. L’objectif est de créer des backlinks gratuits à partir de nombreux sites différents.

Bien que cette technique puisse être efficace, certains propriétaires de sites Web peuvent simplement marquer votre entrée comme spam et vous interdire de publier. Par conséquent, vous voudrez éviter de commenter un article juste pour créer un lien vers votre site.

Au lieu de cela, vous voudrez vous assurer que votre contribution est significative. Par exemple, vous pouvez partager un conseil ou une suggestion, puis créer un lien vers une publication pertinente que les utilisateurs pourraient trouver utile. Certains blogs gardent même leurs commentaires de blog marqués comme non suivis pour empêcher cela, décourageant les gens de laisser ce genre de commentaires parce que le propriétaire du site a demandé aux moteurs de recherche de les ignorer.

Les commentaires indésirables sur votre site Web peuvent également nuire à votre blog. Ils donnent à votre site un aspect non professionnel, ce qui peut nuire à votre réputation. Vous voudrez peut-être mettre en place un système de modération des commentaires pour filtrer le contenu spam. Akismet est un outil de base pour vous aider à démarrer si vous êtes un utilisateur de WordPress.

 

7. Masquer le contenu

Peut-être que l’une des tactiques de référencement Black Hat les plus sournoises consiste à cacher du contenu sur vos pages. Cette pratique consiste à masquer certains textes et liens en leur donnant la même couleur que l’arrière-plan afin que les utilisateurs ne puissent pas le voir, mais les moteurs de recherche le verront.

Voici quelques autres tactiques courantes pour masquer du contenu :

  • Le placer derrière une image
  • Utilisation d’une taille de police de 0
  • Ajouter un nom de classe à un élément de votre page et le définir sur « caché » dans votre feuille de style CSS

Les gens utilisent généralement cette technique pour remplir une page de mots-clés et améliorer son classement tout en cachant le contenu aux utilisateurs. Cependant, ce n’est pas parce qu’une personne ne peut pas le voir que les robots ne le peuvent pas. Les algorithmes des moteurs de recherche ne sont pas facilement dupes. Votre site Web peut être pénalisé pour masquer des éléments et remplir des pages avec un contenu non pertinent.

Et même si le contenu caché est pertinent pour la publication, vous pouvez être frappé pour avoir tenté de créer des mots-clés (ou pire).

 

8. Pages et publications sponsorisées

Si vous êtes un blogueur ou un créateur de contenu, vous pouvez être approché par des marques ou des sites Web qui vous offrent un cadeau ou une compensation monétaire en échange d’un lien. Parfois, ils peuvent même demander de placer un article entier sur votre blog qui contient une URL vers leur site.

Cependant, Google considère ces schémas de liens comme de mauvaises pratiques. Par conséquent, il est crucial de divulguer tous les liens sponsorisés sur votre site. Vous pouvez le faire en utilisant l’attribut nofollow ou sponsorisé.

Ces attributs indiquent aux moteurs de recherche d’ignorer ces liens lors du classement de votre page. De cette façon, Google n’associera pas votre site à la page liée ni ne l’explorera à partir de votre site Web. Vos lecteurs obtiennent toujours la valeur du contenu sponsorisé, l’acheteur obtient la notoriété de la marque, mais vous n’êtes pas pénalisé par Google et d’autres moteurs de recherche pour avoir ce qui pourrait être des pratiques commerciales louches.

C’est très proche de l’achat de backlinks, comme nous l’avons mentionné ci-dessus, mais cela va plus loin car ils n’achètent pas seulement un seul lien – ils achètent l’attention de tout votre public.

 

9. Masquer

Vous avez peut-être déjà entendu parler du cloaking. Cette technique peut prendre de nombreuses formes différentes et est très différente du masquage de contenu sur une page donnée. En référencement, il s’agit d’afficher un contenu différent pour les utilisateurs et les moteurs de recherche.

L’une des méthodes de camouflage les plus courantes consiste à diffuser une page de texte HTML aux robots des moteurs de recherche tout en affichant une page d’images aux utilisateurs humains. Un autre exemple consiste à proposer aux utilisateurs de navigateurs compatibles JavaScript une version de la page différente de celle des personnes pour lesquelles JavaScript est désactivé.

Cet appât et changement est une tactique de référencement chapeau noir parce que les utilisateurs visiteront un site en attendant du contenu X, et ils y arriveront pour être potentiellement bombardés par des publicités, du contenu non pertinent, des logiciels malveillants, des problèmes de site non sécurisés et vraiment tout ce que le propriétaire du site ferait. vouloir profiter. Google et d’autres moteurs de recherche ont mis en place des protections pour avertir les utilisateurs du site qui pourrait leur nuire, à leurs données ou à leurs appareils, mais le camouflage contourne cela et permet aux praticiens de fournir un contenu non filtré (et probablement indésirable) aux utilisateurs.

Google propose plusieurs recommandations pour rendre votre contenu accessible sans camouflage. Le respect de ces consignes vous aidera à éviter d’enfreindre les règles de dissimulation et d’accessibilité.

 

10. Pages satellites

Les portails sont des sites Web ou des pages créés pour se classer pour des mots-clés similaires et diriger les utilisateurs vers le même contenu. Par exemple, un propriétaire de site Web peut publier plusieurs pages ciblées sur des régions spécifiques qui dirigent toutes les utilisateurs vers la même page de destination.

Avec cette configuration, les utilisateurs qui recherchent une requête de recherche particulière peuvent voir plusieurs pages similaires dans les résultats. Lorsqu’ils cliquent sur l’une de ces options, ils seront redirigés vers une page différente (et souvent sans rapport). Ceci est différent du cloaking car il ne repose pas sur l’appâtage et la commutation, mais tire plutôt parti du contenu indexé et de véritables tactiques de référencement pour canaliser les utilisateurs vers quelque chose sans rapport et indésirable.

Comme vous pouvez probablement le constater, cette pratique va à l’encontre des directives de Google et peut avoir des conséquences néfastes pour votre site Web. Il n’y a pas d’alternative chapeau blanc à l’utilisation de pages de porte, vous devez donc éviter cette pratique à tout prix.

Conclusions

Le référencement est crucial pour la croissance et le succès de votre site. Cependant, une optimisation excessive de votre contenu ou l’utilisation de pratiques louches peuvent entraîner une baisse significative de votre classement. De plus, les moteurs de recherche tels que Google peuvent interdire et supprimer entièrement votre site pour s’être engagé dans le référencement black hat.

Les pratiques de référencement Black Hat incluent le bourrage de mots clés, les schémas de liens et la filature d’articles. Google peut également vous pénaliser pour avoir dissimulé du contenu sur vos pages ou manipulé des données structurées pour améliorer votre classement. Par conséquent, dans la mesure du possible, nous vous recommandons d’utiliser à la place des techniques de référencement white hat et d’obtenir vos positions SERP de la bonne manière.