E-commerce : lancez-vous !

par | Avr 19, 2020 | E-Marketing, News, Site e-commerce | 0 commentaires

Face à la pandémie due au coronavirus, ce sont plus de 3,4 milliards de personnes, soit la moitié de la population mondiale, qui sont confinées ou appelées à rester chez elles dans près de 80 pays ou territoires. Pour de nombreux commerçants, cette crise est l’occasion de s’interroger sur l’opportunité de développer un site de vente en ligne. Sachant que l’e-commerce ne représente qu’un peu plus de 10% du chiffre d’affaires total du commerce mondial, le potentiel est conséquent.

E-commerce : un véritable levier de croissance

Avec un marché qui devrait atteindre plus de 2 000 milliards de dollars en 2019 (+11%), les avantages du e-commerce ne sont plus à présenter aux consommateurs. 61% de la population mondiale utilise Internet. L’Europe arrive en première position, avec un taux de pénétration d’Internet de 85%, suivi de l’Amérique du Nord (84%). La région d’Asie/Océanie, quant à elle, arrive en dernière position avec un taux de 53%, mais domine le marché du e-commerce mondial avec une part de marché de 44%, devant l’Amérique du Nord (26%) et l’Europe (22%).

Pour les commerçants, l’e-commerce est donc l’occasion d’optimiser leur visibilité, d’étendre leur zone de chalandise, mais aussi de vendre 7 jours/7 – 24h/24.

Concevoir une boutique en ligne efficace

Pour profiter du formidable potentiel de vente que représente internet, un marché en croissance à deux chiffres, nous vous rappelons quelques conseils essentiels. 

Adopter une stratégie e-commerce cohérente

N’oubliez pas qu’en temps normal le consommateur apprécie la combinaison magasin + site internet. Il est nécessaire de concevoir votre boutique en ligne comme un prolongement cohérent de votre magasin physique et de sa vitrine : logo, codes graphiques et coloriels. Il est important qu’un consommateur qui demain se déplacera jusqu’à votre point de vente s’y retrouve !

Une offre exhaustive ou spécifique

En fonction de votre offre de produits ou services, vous devrez déterminer si vous mettez en ligne tout ou partie de votre catalogue. Pour cela, il faut étudier la durée de vie des produits, leur transportabilité, leur complémentarité, etc. Profitez de cette période plus calme pour étudier votre marché et faire une analyse de la concurrence. Pensez à regarder « les produits les plus vendus » ou « le top 10 des ventes », mais aussi les recommandations de cross-selling des sites existants : c’est souvent très riche d’enseignement !

Des contenus vendeurs

Vous ne serez pas là pour accompagner la vente. Votre client sera seul face à son écran. Il faut donc des fiches produit claires, ergonomiques et riches de contenus utiles.

Côté pratique : détailler toutes les caractéristiques de vos produits sans oublier tailles ou dimensions, coloris, ingrédients ou matériaux, finitions, conseils d’entretien, etc.

Côté conseil : inspirez-vous des arguments que vous déployez en magasin. N’oubliez pas les aides au choix (guide des tailles, recettes, réalisations…).

Les photos ont un rôle majeur pour la vente en ligne. Elles doivent séduire, rassurer et engager l’acheteur. Leur qualité a un impact direct sur le taux de conversion. Pensez à multiplier les prises de vues, sous différents angles, en situation, sur fond uni pour que les clients puissent pleinement apprécier la couleur, les matières et les détails de confection de vos produits.

Livraison et création de compte 

Un consommateur peut vite quitter un achat s’il ne trouve pas l’information dont il a besoin. Les conditions de livraison, prix et délais, données tardivement sont à l’origine d’un abandon de panier sur deux. De même, soyez vigilant à la quantité d’information que vous demandez à votre client lors de la création de son compte. Dans un premier temps, limitez-vous à l’essentiel. Il sera toujours temps de le solliciter à nouveau ultérieurement. 

Aide et informations légales 

La vente en ligne ne doit pas exclure tout contact avec le commerçant. Pensez à donner à votre client les moyens de vous joindre par email ou par téléphone en n’omettant pas d’indiquer vos horaires. Si vous le pouvez, optez pour un chatbot notamment si votre produit ou service nécessite accompagnement et conseils.

Enfin, pensez à faire figurer les Mentions légales, les Conditions d’utilisation, la Politique de protection des données et surtout vos conditions générales de vente (CGV).

La mise en œuvre

La mise en œuvre de la vente en ligne est une étape clé pour laquelle vous pouvez bénéficier de nombreuses solutions.

La plateforme e-commerce

Le choix de la plateforme est primordial et conditionne la réussite du projet. Il est nécessaire d’être attentif aux conditions d’utilisation et aux fonctionnalités proposées comme la gestion des stocks et des commandes, l’affichage des prix et des promotions, le multilinguisme et le multidevise pour faciliter les ventes à l’international, les possibilités de customiser votre boutique, d’ajouter ou supprimer facilement de nouvelles références produits ou encore d’intégrer le module de paiement de votre choix. 

Un prestataire logistique et transport

Le choix de votre solution logistique et de livraison est une étape cruciale de votre projet, sachant que 96% des clients reviendront s’ils sont satisfaits de leur expérience d’achat. Pour vous aider dans vos démarches, vous pouvez opter pour des modules de livraison e-commerce. Ces solutions techniques sont directement connectées à votre boutique en ligne et assurent la prise en charge de la commande jusqu’à sa livraison dont vous pourrez choisir le mode (points relais, livraison à domicile, Colissimo…) en fonction de la nature de vos produits.

Faites-le savoir

Dès la conception de votre site, vous devrez penser « trafic ». Avec internet, une panoplie de moyens s’offre à vous. Dans l’ordre, la première source de visite d’un site est le référencement naturel. Si vous utilisez une plateforme spécialisée e-commerce, celle-ci doit vous permettre d’obtenir de bons résultats si vous renseignez correctement les balises et proposez des fiches produits avec un contenu exhaustif. L’email arrive en deuxième position en matière d’acquisition. Pensez à exploiter votre base de données client et à l’enrichir. Vous pouvez également optimiser le trafic sur votre site grâce avec des solutions payantes comme Google Adwords ou Facebook Ads.

Pour aller encore plus loin

Les e-mails transactionnels

Chaque détail compte ! N’oubliez pas de personnaliser les e-mails transactionnels, de soigner leur rédaction et de fournir toutes les informations nécessaires à votre client. Pensez à décliner votre charte graphique et éditoriale. Si vous avez jusqu’ici développé un discours connivent ou expert, poursuivez dans cette même voie.

Les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux sont aujourd’hui partie intégrante du processus d’achat. Instagram avec plus de 400 000 utilisateurs actifs est un excellent canal de diffusion de vos photos produits surtout si vous parvenez à attirer l’attention de comptes influents sur votre secteur d’activité. Sur Pinterest 93 % des utilisateurs déclarent utiliser le réseau pour préparer leurs achats en ligne. Quant à Facebook, dont la réputation n’est plus à faire, vous pouvez ouvrir une rubrique boutique sur votre page pour générer des ventes additionnelles. Pour vous aider à créer des annonces promotionnelles, utiliser la fonctionnalité de tags de produits Instagram, afficher vos produits sur votre page Facebook et tirer parti des annonces dynamiques, il existe de nombreux modules dédiés que vous pourrez intégrer à votre plateforme e-commerce.

Vous hésitez encore…

Notre Blog

Comment aller de la bonne façon en direct sur Facebook

Comment aller de la bonne façon en direct sur Facebook

La vidéo en direct est de plus en plus priorisée par presque tous les réseaux sociaux. Mais spécifiquement Facebook. Le géant social rend la mise en ligne incroyablement simple, surtout si vous utilisez l'une de ses nombreuses applications mobiles (y compris...

Let's Work Together!

N’hésitez-pas, contactez-nous pour une demande de renseignement ou une explication sur nos services

La qualité et le référencement ne se copie pas !